vendredi 28 octobre 2016

Le message du Père François pour la Toussaint

Évangile de Jésus-Christ selon St Matthieu 5 1–12



Quand Jésus vit tout ce peuple, il gravit la montagne. Là il s’assit et ses disciples s’approchèrent
de lui, il ouvrit la bouche et commença à les enseigner :

            “Heureux ceux qui ont un cœur de pauvre,
            le Royaume des Cieux est à eux.
            Heureux les doux,
            ils auront la terre en héritage.
            Heureux ceux qui sont dans le deuil,
            ils seront réconfortés.
            Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice,
            ils seront rassasiés.
            Heureux les miséricordieux,
            ils auront droit à la miséricorde.
            Heureux ceux qui ont le cœur pur,
            ils verront Dieu.
            Heureux ceux qui sèment la paix,
            ils seront appelés enfants de Dieu.
            Heureux ceux qui sont persécutés quand ils agissent en toute droiture,
            le Royaume des Cieux est à eux.
            Oui, heureux serez-vous quand on vous insultera à cause de moi,
            et qu’on vous poursuivra,
            et qu’on dira sur vous toute sorte de calomnies.
            Soyez heureux, sautez de joie,
            car vous avez dans les cieux une belle récompense.
            On poursuivait tout pareillement les prophètes qui étaient avant vous.” (Bible des Peuples)

Les Saints que nous fêtons aujourd’hui, c’est une foule immense, composée d’un papa, d’une maman, d’un frère, d’une sœur, d’un enfant, d’un époux ou d’une épouse, d’un ami et de tous ceux qui nous ont aidés à vivre à la suite de Jésus. Ce sont aussi tous ceux qui, sans connaître Jésus, ont marché sur le chemin de la vérité, de la justice, de la paix, de la réconciliation….C’est à eux que Jésus garantit le Bonheur. Or, dans nos mentalités, nous sommes surtout marqués par ce qui va mal dans le monde et dans la vie courante. « On était heureux d’être ensemble, et voilà que la maladie, la mort et les catastrophes bousculent ce qui nous paraissait établi. »
Par contre, l’Evangile  de ce jour, nous invite à dépasser nos fragilités, pour chercher  ce qui est porteur de vie et de bonheur. Un bonheur, qui ne se réduit pas à un rêve, mais qui donne sérénité et confiance. La relecture de notre histoire peut nous donner un éclairage nouveau, qui est une force de vie et peut conduire jusqu’à la joie de vivre.
Les Béatitudes, c’est facile à dire, beaucoup moins à faire ! Mais un sportif devient-il champion en un jour ? Pour la sainteté, c’est pareil. Alors plutôt que de nous décourager devant l’impossibilité apparente de la tâche, regardons ces Béatitudes l’une après l’autre. Peut-être découvrirons-nous des choses qui sont à notre portée. Dans ces Béatitudes, Jésus nous donne des repères pour le quotidien de notre vie.
Ainsi, à ceux qui se sentent fragiles et pauvres de cœur, ceux qui sont accueillants aux larmes et aux cris des « petits », Jésus leur dit : « Soyez heureux aujourd’hui, car c’est une source de bonheur que de partager sa tendresse avec les plus faibles ! »
A ceux qui refusent d’utiliser la force et la violence pour régler leur compte, Jésus dit : « Réjouissez-vous les doux, la paix et la réconciliation sont entre vos mains ! » Vous êtes une semence d’humanité.
A ceux qui refusent les inégalités sociales et économiques, et pour qui la misère n’est pas une fatalité, mais un mal à combattre, Jésus leur dit : « Réjouissez-vous, vous construisez une humanité nouvelle où chaque être humain est respecté comme enfant de Dieu ! »
A ceux qui croient que le pardon vaut mieux que la rancune ou la vengeance, Jésus leur dit : « Réjouissez-vous pour la bonté et la miséricorde qui vous habitent, en libérant le cœur des autres, vous leur redonner l’espérance ! »
A ceux qui refusent compromissions et magouilles, qui se mettent au service de la vérité, de la justice, Jésus leur dit : « Réjouissez-vous, l’esprit de Dieu est à l’œuvre en vous ! »
A nous tous, qui pas à pas, sur le chemin de la vie, conjuguons le verbe aimer à travers tous les petits gestes quotidiens, le Royaume des cieux est déjà là au milieu de nous.
Quand nous participons à la messe, nous rappelons que Jésus, lui, le premier, a pratiqué ces Béatitudes tout au long de sa vie. En partageant son Corps et son Sang, Jésus nous donne le courage et la force d’entrer dans cette merveilleuse aventure au quotidien de nos vies.                                                                                                
Dans l’Eucharistie, nous célébrons la rencontre de Dieu avec tous ceux qui nous ont précédés. Tous ceux que nous avons connus et aimés, et qui ont été acteurs pour notre vie d’aujourd’hui. Ils font partie  de cette grande fête du ciel. La Toussaint met en  valeur l’élan qui les a portés au service des autres. Et nous exprimons le souhait de les savoir heureux à présent ! Aujourd’hui, en pensant à eux, n’oublions pas l’essentiel de ce passage d’évangile : les petits gestes, que nous sommes appelés à vivre, construisent le Royaume  de Dieu.
L’évangile de ce jour, qui est la Bonne Nouvelle de Jésus, nous dit que le bonheur est à notre portée. C’est à chacun d’en prendre le chemin qui mène à ce bonheur.


La Poste s’associe à deux opérateurs publics pour ouvrir une Maison de Services au Public à Volmunster



Mercredi 2 novembre à Volmunster, La Poste ouvre une Maison de Services au Public au sein de l’actuel bureau de poste de la commune. Cette ouverture est l’aboutissement d’un travail commun effectué en concertation avec la mairie de Volmunster, la préfecture de Moselle et deux opérateurs publics du département : la CPAM et la MSA*.

La Poste, la CPAM et la MSA réunis désormais au sein d’un même lieu

A compter du 2 novembre, les habitants de Volmunster et des alentours pourront bénéficier d’une gamme étendue de produits et services de La Poste et d’un accès privilégié aux services de la CPAM et de la MSA au sein même de l’actuel bureau de poste de la commune qui deviendra ainsi une Maison de Services au Public.

Cette création découle d’un partenariat national entre l’Etat et La Poste destiné à mieux lutter contre les inégalités d’accès des services au public. Les Maisons de Services au Public se veulent être des lieux d’accueil, d’information et d’orientation à destination des usagers de services publics dans une logique de proximité. 
Par cette initiative, La Poste ouvre son réseau de bureaux de poste aux opérateurs et aux collectivités publiques qui souhaiteraient mutualiser l’accès à leurs services, qu’il s’agisse d’opérateurs nationaux ou d’opérateurs locaux. 

La Poste a l’ambition d’ouvrir 500 bureaux labellisés « Maisons de Services au Public »   d’ici fin 2016 en zones rurales et de montagne

La Poste, présente sur tout le territoire, possède toute l’infrastructure nécessaire pour accueillir des Maisons de Services au Public, tant sur le plan humain que logistique. Les guichetiers de La Poste sont par ailleurs formés et habilités à accomplir des missions de service public au quotidien. 
Cette initiative permet à La Poste de proposer de nouveaux services à ses clients, de développer l’attractivité de son réseau de 17 000 points de contact et d'accueillir des partenaires dans le cadre d'une solution partagée et utile dans les territoires.

En proposant ces nouvelles missions de services à la population, La Poste contribue également à la réduction de la fracture numérique par la mise à disposition d’équipements connectés. Elle garantit un accueil et un accompagnement humain de proximité et participe du maintien des services au public dans les zones rurales et de montagne. 

La Poste s’inscrit dans la dynamique de développement des territoires qui fait pleinement écho à son projet prioritaire de contribution à la modernisation de l’action publique, partie intégrante de son plan stratégique « La Poste 2020 : conquérir l’avenir ». 

Huit Maisons de Services au Public sont déjà ouvertes en Moselle.




Zwei neue FÖJler beim Biosphärenzweckverband Bliesgau




DR
Das Freiwillige Ökologische Jahr, Kurz FÖJ, ist eine sehr gute Möglichkeit für junge Erwachsene, nach der Schule erste Berufserfahrungen im Bereich Natur- und Umweltschutz zu sammeln. Seit September sind die beiden FÖJ-Stellen beim Biosphärenzweckverband Bliesgau neu besetzt: Nicolas Beyer (19) aus Saarbrücken und Johannes Krämer (18) aus Homburg-Kirrberg unterstützen die Geschäftsstelle in Blieskastel tatkräftig.
Nicolas Beyer und Johannes Krämer beendeten im Sommer ihre schulische Laufbahn mit dem Abitur. In ihrer Zeit beim Biosphärenzweckverband Bliesgau helfen sie bei der Organisation und Durchführung großer Projekte und Veranstaltungen, zum Beispiel der Bliesgau- Bio- Brotbox-Aktion, dem Bliesgau-Veranstaltungskalender oder dem jährlich stattfindenden Biosphärenfest. Für Abwechslung vom Büroalltag sorgen regelmäßige Außeneinsätze in der Region. 
Und wie sind die Erfahrungen der ersten beiden Monate? Nicolas Beyer beschreibt die Arbeitsatmosphäre beim Biosphärenzweckverband als „sehr angenehm, da uns der Rest des Teams des Biosphärenzweckverbands bei allen Fragen und Anliegen offen und bemüht zur Seite steht“. Johannes Krämer hat vor allem der „Schnuppertag Biosphäre“ begeistert, bei dem die beiden gemeinsam mit den FÖJlern des Saarpfalz-Kreises, des Ökologischen Schullandheimes Spohns Haus und des Stadtwaldes Blieskastel auf interaktive Schnitzeljagd „Bliesgau-Bound“ gingen und das LEADER-Projekt „Essbare Biosphärenstadt“ in der Blieskasteler Altstadt kennen lernen durften.
Auch der Verbandsvorsteher des Biosphärenzweckverbandes Bliesgau und Landrat Landrat Dr. Theophil Gallo  ist zufrieden: „Vom Freiwilligen Ökologischen Jahr haben beide Seiten was: Der Biosphärenzweckverband wird unterstützt bei seiner Arbeit und die Teilnehmer lernen viel über das Biosphärenreservat, Regionalentwicklung und das Berufsleben allgemein.“

In der Geschäftsstelle des Biosphärenzweckverbandes Bliesgau steht Stefanie Lagaly für Rückfragen zum Freiwilligen Ökologischen Jahr im Biosphärenreservat Bliesgau gerne zur Verfügung ( (0 68 42) 9 60 09 13, 

Infokasten: 
Das FÖJ im Saarland steht grundsätzlich allen offen, die zu Beginn der Maßnahme (1. September) die gesetzliche Vollzeitschulpflicht erfüllt haben, aber das 27. Lebensjahr noch nicht vollendet haben. Die TeilnehmerInnen sollten sich für ökologische Themen interessieren und können sich ab dem Frühjahr 2017 für das kommende FÖJ bewerben. Im Saarland wird das Freiwillige Ökologische Jahr landesweit vom Ministerium für Umwelt und Verbraucherschutz und den Einsatzstellen organisiert und finanziert.

Im Auftrag
Pia Schramm

Stellv. Geschäftsführerin Biosphärenzweckverband Bliesgau 

jeudi 27 octobre 2016

Les sorties du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord




SAMEDI 5 NOVEMBRE
Journée de plantation participative de haies
De 9h à 12h à la Mairie de NEUWILLER LES SAVERNE (67)

SAMEDI 5 NOVEMBRE
Lasagnes végétales

Animation autour d'une technique de jardinage qui fait de plus en plus d'émules : les lasagnes végétales. Cette culture, qui consiste à superposer différentes couches végétales afin de créer un sol riche en humus et matières organiques, permet d’utiliser son compost, mais aussi de gagner du temps car elle évite un travail en profondeur de la terre et elle permet également une culture sur des sols pauvres. Elle s'adapte à tout projet de création d'un jardin : carré en plessis, potager, bordure de verger, jardin d'ornement. Ce temps d'atelier rassemblera jardiniers débutants et confirmés : des échanges d'expériences permettront à chacun de progresser et d'affiner ses techniques, de peaufiner ses recettes, de raconter ses réussites et ses déboires !
Rendez-vous est donné au « Jardin d'herbes folles », de 14h à 17h n°29, rue principale GRIESBACH près de GUNDERSHOFFEN (67)

SAMEDI 05 NOVEMBRE
HAIES ET ORCHIDÉES
CHANTIER NATURE
Ratissage et taille de haies champêtres et des pelouses à orchidées, sur le site du Bastberg.
Imbsheim. Sur inscription 03 89 83 34 20
9h et 14h - Parking du cimetière
Animateur : Conservatoire des Sites Alsaciens – Gratuit

SAMEDI 05 NOVEMBRE
LA BRASSERIE ARTISANALE BLESSING
VISITE GUIDÉE
Fabrication de bières artisanales et bio, non filtrées, non pasteurisées. Dégustation à l'issue de la visite.
De 11h à 12h à WALDHAMBACH, Brasserie Blessing, 6 rue de la promenade
Animateurs : Nathalie et Thomas Blessing
Gratuit - Rens. : 06 89 09 22 08 – Accessibilité aux personnes à mobilité réduite

SAMEDI 05 NOVEMBRE
L'INVENTIF CASTOR
SORTIE NATURE


Il laisse des traces dans nos villages, enfin juste sous forme de tuiles "la Biberschwanz"… Mais également le long de nos rivières. Il existe un rongeur que ses qualités de bâtisseur distinguent : c'est l’inventif castor. Venez découvrir les traces laissées par le Castor long de nos rivières !
Waldhouse. Sur inscription 03 88 01 49 59 ou s.stark@parc-vosges-nord.fr
Départ : 9h30 - Lieu précisé à l'inscription
Animateur : Alban Cairault, chargé de mission monitoring et médiation des cours d'eau - Gratuit - Bottes

SAMEDI 05 NOVEMBRE
SUR LA PISTE DES ANIMAUX EN FORÊT
SORTIE NATURE


Transformez-vous en détective l'espace d'un après-midi et venez parcourir cette belle forêt à la recherche d'empreintes ou de restes de repas laissés par les animaux. Enquêtez sur la vie sauvage et discrète qui vous entoure !
Baerenthal. De 14h à 16h30 - Devant la mairie
Animateur : Association Les Piverts – Gratuit - Tenue adaptée - Rens. : le matin 03 88 70 44 86

DIMANCHE 06 NOVEMBRE
DÉJEUNER GASTRONOMIQUE INSOLITE AU CHÂTEAU DE LA PETITE-PIERRE
Les dîners insolites du Patrimoine seront combinés avec l’opération du Parc des Vosges du Nord, "le Paysage a du goût". Le Chef Frédéric Jung proposera un plat original valorisant la viande de Highland cattle.
La Petite-Pierre. Sur inscription 03 29 35 35 76 ou 03 29 82 53 32 ou www.dinersinsolites.com
11h30 - Musée du Sceau
Chef : Frédéric Jung, Restaurant Au Grès du marché à La Petite Pierre - Payant

DIMANCHE 06 NOVEMBRE
DÉCOUVERTE DES IMAGES POPULAIRES
Découvrez la richesse et la diversité des images populaires à travers les coups de cœur de votre guide.
Val de Moder. Sur inscription 03 88 07 80 05
15h00 - Musée de l'image populaire, 24 rue du Dr Schweitzer à Pfaffenhoffen - Gratuit < 16 ans


JEUDI 10 NOVEMBRE
DU RUISSEAU À L'ASSIETTE
ATELIER CULINAIRE
Vous les avez sûrement vus ces poilus cornus qui déambulent le long des ruisseaux. Venez (re)découvrir les étonnantes Highland Cattle et les habitants de nos cours d'eau... en les dégustant ! Nos paysages sont précieux et ont du goût, n'en doutez pas.
Neuwiller-lès-Saverne. Sur inscription 03 88 01 49 59 ou s.stark@parc-vosges-nord.fr
16h - Lieu précisé à l'inscription
Animateur : Fabrice Cazemajor, restaurateur du Herrenstein et Marie L'Hospitalier, chargée de mission Natura 2000
Payant

DIMANCHE 13 NOVEMBRE
ATELIER DE CONFECTION DE MANGEOIRES
ATELIER NATURE
Comment se nourrissent les oiseaux ? À chacun son menu, à chacun son bec. Construisez des mangeoires pour nourrir les oiseaux de vos jardins. Cet atelier sera l'occasion de vous informer sur les habitudes alimentaires et le nourrissage des oiseaux.
14h - La Grange aux paysages à LORENTZEN. Sur inscription 03 88 00 40 39
Animateur : éducateur nature de la Grange aux Paysages - Payant

DIMANCHE 13 NOVEMBRE
LE DON DES PIERRES
SPECTACLE CONTE ET MUSIQUE
Umlak est un ancêtre lointain, un jeune homme préhistorique de son temps qui, comme nous, se débat avec ses sentiments, ses peurs, ses désirs… et son don de faire chanter les pierres. Son histoire nous transporte dans une préhistoire indéfinie et nous touche dans le présent.
Niederbronn-les-Bains.
14h30, Moulin 9 à NIEDERBRONN LES BAINS. Sur inscription service.educatif@niederbronn-les-bains.fr
Durée : 1h10
Animateurs : Compagnie "À la Lueur des contes", Mapie Caburet, conteuse et Jan Vanek, musicien multi instrumentiste - Gratuit < 16 ans - Dès 7 ans
Goûter offert au musée après le spectacle


Les brèves de Sarreguemines Confluences


Sarralbe

Fibre optique

DR
La  fibre optique va être posée dans les douze communes de la communauté des communes de la communauté  des communes de l’Albe et des Lacs (CCAL). Le chantier démarrera  dans le secteur de Puttelange-aux-Lacs (Puttelange, Saint-Jean-Rohrbach, Richeling, Hilsprich, Rémering-lès-Puttelange et Holving) en avril prochain. Le réseau sera opérationnel en septembre 2017. Courant décembre, elle sera activée auprès de ceux qui ont adhéré.  Le même procédé sera  appliqué en 2020 pour le secteur de Sarralbe (Sarralbe, Hazembourg, Kappelkinger, Kirviller, Nelling, le Val-de Guéblange)

La colère des riverains

Lors de la deuxième réunion d’information concernant  le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de l’usine Inéos de Sarralbe, les habitants ont exprimé leur colère. Tous les habitants de la zone verte de PPRT doivent réaliser des travaux allant de 4 000 à 28 000€.  90 % sont pris en charge. Quand les propriétaires ont appris qu’ils devaient supporter 10 %, ils ont exprimé fortement leur opposition. Marc Hauquet, directeur d’INEOS a rappelé que pour conforter son activité sur le site de Sarralbe, INEOS doit investir 14 ,5 M€  dans les travaux de sécurité.

Grosbliederstroff

Maison d’assistants maternels

La municipalité de Grosbliederstroff envisage de créer  une maison d’assistants maternels  dans le bâtiment communal où logeait le personnel enseignant et les gardes-forestiers. Tout le bâtiment sera aménagé pour pouvoir accueillir les  assistants maternels et les enfants.

Puttelange-aux-Lacs

Communes rurales

Les communes rurales sont inquiètes de la diminution des dotations, la fusion des intercommunalités, la naissance de la grande région. Telle est l’impression donnée lors de l’assemblée générale des maires à Puttelange-aux-Lacs. Les dotations ont baissé alors que de nouvelles dépenses ont été infligées aux communes: les rythmes scolaires, les travaux d’accessibilité des bâtiments publics... Le sous-préfet réfute le désengagement de l‘État qui va investir 4 M€ pour une nouvelle gendarmerie à Bitche  et 3 M€ pour le site verrier de Meisenthal. De plus avec l’instauration des contrats de ruralité 216 M€  permettront de soutenir  l’accès aux soins, la mobilité et le développement touristique. En Moselle l’arrondissement de Sarreguemines pourrait être le premier à signer un contrat.

Rémelfing

Nouveau lotissement

La municipalité de Rémelfing envisage de créer un nouveau lotissement Les Hauts de Sarre. Il aura 45 lots  avec une surface maximum de 8 ares par lots.

Metzing

Marché de Noël

Le football club de Metzing organise le dimanche 13 novembre de 9 h à 18 h  un marché de Noël sous chapiteaux. Il y proposera également les produits du terroir, préparés spécialement pour le marché de Noël. A midi on pourra déjeuner pour 15 € et en soirée des pizza-flamms seront servis. 

Sarreinsming

Ecouter les enseignants

Pour faire le point  sur les équipements nécessaires au bon fonctionnement des écoles, le maire Yves Zins a organisé une réunion avec les enseignants du village. Pour les enseignants, la rentrée a été difficile. A l’école élémentaire, une classe a été supprimée alors qu’à l’école  l’effectif de 51 élèves n’a pas changé par rapport à l’année précédente. En maternelle, il en est de même où la deuxième classe a été  supprimée l’an dernier.

Holving

Marcheur dynamiques



L’association Les Marcheurs du lac permet à 186 personnes à participer régulièrement aux randonnées organisées par le club, présidé par Éliane Muller. Ils parcourent les sentiers de Lorraine, d’Alsace et d’ailleurs. En une année, ils participent à 67  marches et ont effectué 15 sorties en bus. Le club organisera le 31 décembre 2016 le réveillon dans la nouvelle salle communale. Les 13 et 14 mai 2017 sera organisée la marche populaire internationale de Holving, du 17 au 24 mai, un séjour de plein air à la Bourboule ainsi qu’un week-end de marche au Titisee.

J.A.S.

Décès de M. Alphonse Kirsch


Photo Marc Kirsch
Nous apprenons le décès d’Alphonse Kirsch survenu le 25 octobre à son domicile à Volmunster à l’âge de 92 ans. 
Alphonse  a vécu les affres de la dernière guerre, évacuation,  expulsion dans le Saulnois, enrôlement de force dans l’armée allemande, retour à Volmunster dans un village en ruines. Il a mené le dur travail de cultivateur tout en sachant bien profiter de la vie. Il était le doyen de l'association de l'Âge d'or. Marié à Jeanne, le couple a eu trois enfants : Joseph décédé en 2011, Antoine et Marie-Jeanne. Alphonse avait la joie de compter sept petits-enfants et huit arrière-petits-enfants. 
La messe d’enterrement sera célébrée le vendredi 28 octobre à 15 h 00 à l’Eglise Saint Pierre de Volmunster.
Nos sincères condoléances à son épouse Jeanne et à toute sa famille.




mercredi 26 octobre 2016

Les brèves du Bitcherland



Goetzenbruck

Dynamisme du président du DJD


Jonathan Metz, directeur de la vitrerie Verissima (70 employés) à Goetzenbruck, vient  de prendre la présidence  du Centre des jeunes dirigeants d’entreprise (CJD) de Moselle-Est. Ce groupement concerne les jeunes entrepreneurs individuels  ainsi que ceux qui ont plus de 40 salariés.  Il est convaincu que les patrons  ont des solutions pour relancer l’économie et insérer les jeunes dans le monde de l’entreprise. Il faut à tout pris promouvoir des idées nouvelles à la fois compétitives et humaines.  « En associant les salariés, en leur expliquant la vision, tous ensemble, nous avons performé » martèle-t-il.

Roppeviller

41 arbres abattus

La municipalité de Roppeviller a dû se battre pour obtenir l’élargissement de l’unique route d’accès du village. Lors de sa venue au village, le président du département Patrick Weiten a donné le feu vert pour réaliser des travaux. Les agents spécialisés du département viennent d’abattre 41 tilleuls centenaires. ce qui permettra d’avoir une meilleure visibilité et  d’élargir à 5 m une longueur  1100 m de route au printemps 2017 et au courant de l’été un nouveau bitume y sera coulé. 

Rohrbach-lès-Bitche

Piscine solidaire

Le vendredi 28 octobre sera une journée solidaire au centre aquatique de Rohrbach lès-Bitche. Elle est organisée  par la communauté de commune de Rohrbach-lès-Bitche, les   maîtres-nageurs et l’association «L’aquagym» Tous les bénéfices  seront versés  à l’association de lutte contre le cancer. Petite restauration et boissons. Le centre est ouvert de 11 h 30 à 21 h.

Waldhouse

560 000 € de travaux

Norbert Dervin, maire de Waldhouse, a invité  le sous-préfet, des élus et les habitants du village pour inaugurer les différents travaux réalisés dans la commune depuis 2013. Il s’agit de la rue de la forêt, la façade de la mairie ainsi que la cour et le mur de soutènement.  Tous ces travaux sont revenus à 560 000 €.

J.A.S.




Le message du Père François

DR
Jésus était entré dans Jéricho et traversait la ville. Or il y avait là un homme du nom de Zachée, un homme fort riche qui était chef des collecteurs de l’impôt. Il voulait absolument voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas car il était de petite taille et il y avait beaucoup de monde. Il courut donc en avant, là où il devait passer, et il monta sur un sycomore afin de le voir. Quand Jésus arriva à cet endroit, il leva les yeux et lui dit : “Zachée, dépêche-toi de descendre, car c’est chez toi que je dois m’arrêter aujourd’hui.”  Zachée aussitôt s’empressa de descendre, et c’est avec grande joie qu’il le reçut. Voyant cela, tous murmuraient et l’on disait : “Il s’est arrêté chez un pécheur de bonne condition !” Mais Zachée faisait le pas et disait au Seigneur : “Je vais donner aux pauvres la moitié de mes biens, Seigneur, et si j’ai extorqué quelque chose à quelqu’un, je vais rendre quatre fois plus.” Jésus dit alors, pensant à lui : “Aujourd’hui le salut est entré dans cette maison ; n’est-il pas lui aussi fils d’Abraham ?   Le Fils de l’Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.”


Essayons de revivre la rencontre de Jésus avec Zachée.
Zachée avait une renommée bien établie : un voleur, un profiteur, un malin qui a l’habitude de profiter de la faiblesse de ses débiteurs. Il a entendu la renommée de Jésus, et il veut vérifier par lui-même. Luc parle de sa petite taille, mais il doit surtout avoir  la peur  d’être lynché par la foule. Il se cache dans le sycomore pour passer inaperçu, et voilà que Jésus le démasque en disant : « Zachée descend vite, car aujourd’hui je viens habiter chez toi. »
À l’époque de Jésus, les collecteurs d’impôts travaillent pour les Romains qui occupent le pays. Il plume et extorque les gens de son peuple, au lieu de les protéger. L’occupation du pays par les Romains est vécue comme une tragédie par les juifs. Ils veulent en être libérés, et le collecteur d’impôts profite de la dépendance et l’aggrave. Zachée est considéré comme impur et indigne de son peuple à cause  de sa compromission.
L’évangile nous dit que Zachée cherchait à voir qui était Jésus. Il ne veut pas prendre de tels risques par simple curiosité? Malgré sa grande richesse, Zachée se rend compte qu’il lui manque quelque chose d’important… ou quelqu’un. Et ce manque va le mettre en route, le faire courir, grimper, faire preuve d'astuce pour répondre à ses interrogations. C’est ce qui le fait sortir de ses sécurités.
Ce Jésus, dont il a tellement entendu parler, il cherche à savoir qui il est. Il en sera comblé au moment même où Jésus passait par là. Franchement, il ne s’attendait pas à entendre: « aujourd’hui je viens chez toi ! » La foule est scandalisée de voir Jésus aller loger chez un pécheur ! Ainsi Dieu n'est pas celui qu'on croit. Dieu est celui qui vient, non pour les bien-portants, mais pour les malades et les pécheurs. Il a fallu une démarche peureuse d'un homme qui exprimait son manque et son désir.  Dieu, en Jésus Christ, se dévoile comme le Tout-Autre. Il est le Tout-Proche. Contrairement à tout ce qu’il croyait de Dieu, Zachée découvre que Dieu est tout proche de lui, tel qu'il est, avec sa misère et son péché, au point de loger chez lui.                                                 
Alors, tout va basculer très vite. Jésus ne dit rien. Pas un mot. Il pose un regard d’estime sur Zachée. Sa simple présence, son regard, sa proximité suffisent, pour qu’instinctivement, il manifeste à Jésus son désir de conversion. Il découvert un aspect nouveau : se savoir aimé de Dieu et pouvoir y répondre sans mesure en donnant bien au-delà du mal qu’il a fait aux autres. Sa rencontre avec Jésus, fait découvrir à  Zachée la valeur inestimable du prochain.
La profession de Zachée, collecteur d’impôts, est toujours actuelle. A l’automne, il n’y a pas que les feuilles qui tombent, mais aussi les impôts. A chaque information, on nous parle d’impôts. En soi, ils sont indispensables pour assurer une solidarité  nécessaire à toutes les collectivités et à la vie de l’humanité. Dans les débats sur les impôts : locaux, régionaux, nationaux, les décisions sont prises pour choquer le moins possible ceux qui devront payer, mais en réalité il n’y a aucune transparence, comme si on voulait nous rouler dans la farine. Depuis le temps de Jésus, que de changement dans ce domaine, mais en réalité, il y a toujours des profiteurs qui cherchent des cachettes ou des paradis fiscaux pour échapper à l’impôt. On donne comme absolu, que l’argent gagné est propriété personnelle. Avec une telle mentalité, l’argent est notre Dieu. Ainsi, on est incapable d’entrer dans la démarche que le Dieu de Jésus nous propose.
En effet, nous ne pouvons pas comprendre l’amour de Dieu et du prochain sans changer notre manière de penser et les systèmes de valeurs qui nous habitent. C'est difficile de prendre du recul, de changer ses habitudes, de quitter ses idées toutes faites.
Une conversion, pour être sincère, doit pouvoir se lire dans la vie. Zachée, quand il a reconnu Jésus, renonce à ce qui était jusqu'alors le plus précieux pour lui: sa fortune. Et il s'engage par des actes concrets. St Paul, une fois les« écailles » tombées des yeux de son esprit, devient l'apôtre de Jésus. Charles de Foucauld, touché par la grâce, renonce à sa vie de plaisirs pour découvrir un amour sans commune mesure avec ce qu'il appelait de ce nom auparavant.
Nous ne sommes pas tous capables de changements aussi radicaux. Mais tous, nous sommes appelés à opérer des progrès dans notre tête, dans notre cœur et dans nos comportements. Il importe d’être le plus libre possible, pour répondre à l’appel de Jésus : « …Aujourd’hui, je viens habiter chez toi. »
 François, prêtre retraité


mardi 25 octobre 2016

Kirb à Volmunster


Halloween au Moulin d'Eschviller



Photo DR
Il était déjà venu l’année dernière, il reviendra cette année encore pour enchanter les petits et les grands avec ses histoires de sorciers et de sorcières. Il s’agit de tonton Michel. Michel Kieffer dans le civil est animateur périscolaire en Alsace. Passionné par la petite enfance et la jeune enfance, ce Peter Pan qui ne veut pas grandir comme il se décrit lui-même, propose aux écoles comme aux musées ou aux particuliers des spectacles de contes. Michel Kieffer sait captiver l’attention des enfants quand il raconte les contes. Sa spécialité ? Le Kamishibai, cet art de la narration venu du Japon et qui mêle récit et images fixes, une sorte de petit théâtre de l’image. Son petit truc en plus, c’est d’agrémenter ces prestations de chants et de passage à la guitare. Vous pourrez le retrouver ainsi que sa compère de toujours Sarina, au moulin d’Eschviller à partir de 18h00 le lundi 31 Octobre..  Au programme de cette soirée vous trouverez également le conte du moulin maudit, par Loïc Hergott, ainsi que du   théâtre d’ombres et un spectacle de marionnettes animés par une joyeuse équipe de bénévoles, le tout sur des airs de contes pour Il était une fois Halloween au moulin d’Eschviller.

Il était une fois Halloween au moulin d’Eschviller, le lundi 31 Octobre à partir de 18h00 Tarif unique 4€ ; gratuit pour le -6ans. Informations au 03 87 96 76 40 moulin.eschviller@musees-vosges-nord.org


Halloween au Moulin d'Eschviller


Photo DR
Il était déjà venu l’année dernière, il reviendra cette année encore pour enchanter les petits et les grands avec ses histoires de sorciers et de sorcières. Il s’agit de tonton Michel. Michel Kieffer dans le civil est animateur périscolaire en Alsace. Passionné par la petite enfance et la jeune enfance, ce Peter Pan qui ne veut pas grandir comme il se décrit lui-même, propose aux écoles comme aux musées ou aux particuliers des spectacles de contes. Michel Kieffer sait captiver l’attention des enfants quand il raconte les contes. Sa spécialité ? Le Kamishibai, cet art de la narration venu du Japon et qui mêle récit et images fixes, une sorte de petit théâtre de l’image. Son petit truc en plus, c’est d’agrémenter ces prestations de chants et de passage à la guitare. Vous pourrez le retrouver ainsi que sa compère de toujours Sarina, au moulin d’Eschviller à partir de 18h00 le lundi 31 Octobre..  Au programme de cette soirée vous trouverez également le conte du moulin maudit, par Loïc Hergott, ainsi que du   théâtre d’ombres et un spectacle de marionnettes animés par une joyeuse équipe de bénévoles, le tout sur des airs de contes pour Il était une fois Halloween au moulin d’Eschviller.

Il était une fois Halloween au moulin d’Eschviller, le lundi 31 Octobre à partir de 18h00 Tarif unique 4€ ; gratuit pour le -6ans. Informations au 03 87 96 76 40 moulin.eschviller@musees-vosges-nord.org


lundi 24 octobre 2016

Belle sortie à Sturzelbronn



Ils étaient une vingtaine à participer à la randonnée découverte du Colimaçon à Sturzelbronn sous la conduite de Joseph Sprunck. Dans leur circuit,  


ils ont découvert une stèle rappelant le décès en 1940 la mort de plusieurs soldats français  le 9 juin 1940. 




Après avoir posé de la Croix du Kreuzberg, ils ont eu droit a une visite guidée de l’abbaye cistercienne de Sturzelbronn, C’est le duc de Lorraine Simon 1er dota qui dota cette abbaye aux moines cisterciens. Elle fiu fondée en 1135,  mais détruite par les Suédois en 1633, Les moines reviennent en 1687 et reconstruisent l’abbaye. Elle sera liquidée en 1791 sous la Révolition française. Les bâtiments seront vendus à partir de 1796. Ils ont visité l’église Sainte-Élisabeth et découvert le fameux tympan, le portail, la maison du  concierge, le calendrier lapidaire, le pilori, le sarcophage en grès,  le cellier
  • La statue de Saint Bernard de Clairveaux, fondateur de l'Abbaye : elle a été érigée en 1935 en commémoration du 800ème anniversaire de la fondation de l’Abbaye Cistercienne de Sturzelbronn en 1135.

  • Le grand portail, relevé des ruines de la Guerre de Trente ans au cours du 18ème siècle est le symbole de l’ancienne puissance de l’Abbaye.

  • Le calendrier lapidaire : il fait partie des rares vestiges les plus intéressants de l’Abbaye. Unique en France et se présentant sous la forme d’une table à double entrée, ce calendrier ingénieux permet de calculer le temps en semaines et en jours, qui sépare Noël du 1er dimanche de Carême. Il est scellé dans l’entrée intérieure de l’église.


-Le tympan de l’ancienne église abbatiale romane qui témoigne de la sobriété du sens artistique cistercien. 

- le pilori témoin du droit de justice exercé par les moines,  


 Photos de Daniel Schurter et de Joseph Antoine Sprunck
 

Des étoiles pleins les yeux au FC Metz



Photos Laetitia Schattner
Que de plus beau pour un jeune joueur de football que de voir un match en direct dans un grand stade ! Chose faite pour 25 jeunes de l’Entente Sportive d’Ormersviller- Epping avec le soutien du conseiller général de la Moselle David Suck. A l’initiative de Michael Schattner et Xavier Lang, entraîneurs des U7 et U11, une vingtaine de licenciés du club âgés de 5 à 13 ans, accompagnés d'un parent, ont assisté à la rencontre dimanche dernier du FC Metz contre Nice au stade Saint-Symphorien. 


« Nous avons certes assisté à une défaite du FC Metz de 2 buts à 4, mais c’est aussi l’occasion pour les enfants, de comprendre que rien n’est jamais acquis et qu’il faut toujours progresser ! » conclut Michael Schattner. De retour au village, des étoiles plein les yeux, les jeunes joueurs ont passé un excellent moment entre copains dans un grand stade !

Laetitia Schattner

Projection-débat autour de la maladie de Lyme à Saint-Louis-lès-Bitche


La maladie de Lyme ou "borréliose de Lyme" est une maladie infectieuse due à une bactérie appelée Borrelia burgdorferi, transmise par l'intermédiaire d'une piqûre de tique infectée. Cette zoonose peut toucher plusieurs organes et systèmes, la peau mais aussi les articulations et le système nerveux.
Les activités conduisant à des contacts avec les tiques représentent le principal facteur de risque de survenue de la maladie : travaux agricoles, promenades en forêt.Le réservoir de germes est très vaste : tiques,mammifères domestiques (chiens, chevaux, bétail) et sauvages (écureuils, cerfs, mulots, campagnols).

En France, la majorité des contaminations survient entre les mois de mars et de septembre. Une réunion  d’information gratuite et ouverte à tout public est organisée le samedi 29 octobre 2016 à 15 h à la salle Joseph-Megly à Saint-Louis-lès-Bitche par l’Observatoire Homme milieu Pays de Bitche, en partenariat avec l’échelon local MSA Lorraine. Elle sera animée par Sandrine Bans, Maître de conférence de l’Université de Lorraine

dimanche 23 octobre 2016

L’évacuation sur SR - Fernsehen


DR
Le Saarländische Rundfunk vient de terminer deux documentaires de 30 mn sur les évacuations de civils en 1939 et en 1944 en Moselle et en Sarre. La situation dans le  Bliesgau (Walsheim, Habkirchen, Niedergailbach), à Sarreguemines, Blies-Ebersing et Petit-Réderching a été étudiée plus particulièrement. 

On pourra  les voir sur SR - Fernsehen, la télévision sarroise   le  dimanche 27 octobre à 20 h 15  et jeudi 1er novembre à 18 h 15. 

J.A.S.

Un repas paroissial très convivial à Volmunster

Photos J.A.S.

Le président André Arnet  avec tous les bénévoles  prêts à servir les cent convives


Pour le repas paroissial de  la paroisse Saint-Pierre de Volmunster à la cantine scolaire la fabrique de l’église, présidée par André Arnet, a proposé un bon pot au feu. Plus d’une centaine de personnes ont apprécié  ce repas  suivi d’une bonne pâtisserie et d’un café. C’était dans une bonne ambiance conviviale et familiale que tout le monde s’est retrouvé. André Arnet comme le curé Stéphane Pontello ont vivement remercié tous les bénévoles qui ont aidé à préparer ce repas comme toutes les autres manifestions paroissiales. Le bénéfice de ce repas servira en partie à financer le fonctionnement de l’église Saint-Pierre.   





Mélanie et Ernest Keller sont les doyens de ce repas paroissial.