vendredi 31 mars 2017

Les brèves de Sarreguemines confluences


Sarreguemines

Un client de poids pour l'abattoir

Photo DR
L’abattoir de de Sarreguemines, repris en main par la CASC, a réussi à renouer le contact avec le monde agricole sur le plan local. Il vient de signer une convention avec  l’enseigne Leclerc.  Avec ce nouveau client il pourra passer de 50 animaux par semaine à 300 d’ici fin de l’année. 


Nouveau commandant

Le commandant Frédéric Delfosse vient de prendre officiellement le commandement de la 3ème compagnie d’incendie et de secours de Sarreguemines-Bitche. C’est dans la cour de la caserne que le colonel François Vallier lui a remis le fanion de la compagnie. Il faut rappeler que la compagnie regroupe 43 centres de secours avec 34 sapeurs-pompiers professionnels, 784 pompiers volontaires, 31 agents du service médical et 177 jeunes sapeurs-pompiers. Ils sont dotés de 154 véhicules. Sur l’ensemble de la compagnie, les sapeurs-pompiers  interviennent 9 500 fois par an.

Sarralbe

Promotion

Yannick Pierre, un habitant de Sarralbe vient d'être élu président de la Confédération Moselle-Meuse. Il sera secondé par  son vice-président Jean-Louis Schneider, ancien président de l’harmonie municipale de Sarralbe. Le nouveau président a comme objectif de faire perdurer l’orchestre  des jeunes OH/2M. L’autre ambition est de travailler la communication pour étendre le réseau en proposant des manifestations pour sensibiliser davantage des secteurs peu représentés à l’image du secteur de Sarrebourg.  C’est pourquoi, il est nécessaire de créer un site internet.

Grosbliederstroff

Sur les traces du père

Deux soeurs   américaines Sheryl et Sheila sont revenues à Grosbliederstroff où leur père Lloyd Lewis a été grièvement blessé en février 1945 à la Oligmuhl. Selon la volonté du père, elles étaient venues déjà en 2009 pour remettre au musée de la commune son uniforme de guerre. Elles ont été très émus de revoir le musée où cet uniforme est exposé.

Puttelange-aux-Lacs

50 ans

Les ambulances Goetschel de Puttelange-aux-Lacs fêtent leurs 50 ans. C’est le couple Roger et Doris Goetschel
 qui ont repris cette entreprise le 1 er avril 1967 avec un taxi et une ambulance. Actuellement, le parc comprend sept VSL, six taxis et six ambulances. Leurs enfants Joël et Lydia la co-gèrent actuellement.  Elle emploie actuellement 34 salariés.

Woustviller

Nouveau président

Comme Anne-Marie Jusczak n’a pas brigué un second mandat à la  présidence de l’Association communale d’animation de Woustviller (ACAW),  Philippe André est élu président à l’unanimité.. L’association s’investira  en 2017 dans de nombreuses manifestations: parcours du coeur le 8 avril, préparation du goûter des écoles maternelles le 19 mai, ainsi qu’à différentes manifestations communales.

Rémelfing

Création d’un lotissement

Actuellement l’entreprise locale Franck débrousaille le terrain de deux hectares destiné au nouveau lotissement Les hauts de Sarre. Alors que les arbres ont été  coupés et récupérés, les branchages et les arbustes sont transformés en plaquettes de chauffage.Après la viabilisation, 33 parcelles recevront les nouvelles constructions. 

Accueil d’autistes

L’ancienne mairie de Rémelfing a été transformée en maison d’accueil pour les autistes. C’est le Service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) de l’association Envol Lorraine qui s’occupera de la gestion. Elle pourra accueillir 20 enfants. Le site est dirigé par Florence Varaso. Elle est aidée par 12 personnes. Les travaux d’aménagement sont revenus à 244 458 €.

Wiesviller

Beau projet

La première pierre d’une bâtiment au coeur de Wiesviller vient d’être posée par la sous-préfet Christophe Salin, le député Céleste Lett, la maire Nathalie Staub et le directeur de Sarreguemines Confluences Habitat (SCH). Ce projet de 856 000 € comprendra quatre logements et un espace de 110 m2 pour une triple consultation médicale.

J.A.S.

jeudi 30 mars 2017

Reprise des activités au Colimaçon




Les activités du Colimaçon du deuxième trimestre 2017 reprennent le  mercredi  5 avril pour les jeunes de 6 à 12 ans. Les mercredis, ils sont accueillis de 14 h à 17 h  et les samedis   de 10 h à 13 h 30. Par souci d’organisation, les inscriptions se font  au moins une semaine à l’avance. Le centre aéré  se fera du lundi 10 au vendredi 14 avril. La clôture des inscriptions est fixée au mercredi 7 avril
Le club ados  accueille les jeunes  les  vendredis de 19 h à 23 h.  Le club ados est un lieu de rencontre et de détente où les jeunes peuvent programmer les activités dont ils auront envie, mener des actions et peut-être organiser les vacances ensemble. Les permanences fonctionnent aux heures d’animations au Colimaçon, 38, rue du stade à Volmunster Tél 03 87 96  77 31 ou 06 52 91 43 49.

Le message du Père François

Évangile de Jésus-Christ selon St Jean 11 1–45
« En ce temps-là, il y avait quelqu’un de malade, Lazare, de Béthanie, le village de Marie et de Marthe, sa sœur. Or Marie était celle qui répandit du parfum sur le Seigneur et lui essuya les pieds avec ses cheveux. C’était son frère Lazare qui était malade. Donc, les deux sœurs envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. » En apprenant cela, Jésus dit : « Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. » Jésus aimait Marthe et sa sœur, ainsi que Lazare. Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura deux jours encore à l’endroit où il se trouvait. Puis, après cela, il dit aux disciples : « Revenons en Judée. » Les disciples lui dirent : « Rabbi, tout récemment, les Juifs, là-bas, cherchaient à te lapider, et tu y retournes ? » Jésus répondit : « N’y a-t‑il pas douze heures dans une journée ? Celui qui marche pendant le jour ne trébuche pas, parce qu’il voit la lumière de ce monde ; mais celui qui marche pendant la nuit trébuche, parce que la lumière n’est pas en lui. » Après ces paroles, il ajouta : « Lazare, notre ami, s’est endormi ; mais je vais aller le tirer de ce sommeil. » Les disciples lui dirent alors : « Seigneur, s’il s’est endormi, il sera sauvé. » Jésus avait parlé de la mort ; eux pen­saient qu’il parlait du repos du sommeil. Alors il leur dit ouver­tement : « Lazare est mort, et je me réjouis de n’avoir pas été là, à cause de vous, pour que vous croyiez. Mais allons auprès de lui ! » Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), dit aux autres disciples : « Allons-y, nous aussi, pour mourir avec lui ! » À son arrivée, Jésus trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà.  Comme Béthanie était tout près de Jérusalem – à une distance de quinze stades (c’est-à-dire une demi-heure de marche environ) –, beaucoup de Juifs étaient venus réconforter Marthe et Marie au sujet de leur frère.
Lorsque Marthe apprit l’arrivée de Jésus, elle partit à sa ren­contre, tandis que Marie restait assise à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. » Jésus lui dit : « Ton frère ressusci­tera. » Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrec­tion, au dernier jour. » Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde.
Ayant dit cela, elle partit appeler sa sœur Marie, et lui dit tout bas : « Le Maître est là, il t’appelle. » Marie, dès qu’elle l’entendit, se leva rapidement et alla rejoindre Jésus. Il n’était pas encore entré dans le village, mais il se trouvait toujours à l’endroit où Marthe l’avait rencontré. Les Juifs qui étaient à la maison avec Marie et la réconfortaient, la voyant se lever et sortir si vite, la suivirent ; ils pensaient qu’elle allait au tombeau pour y pleurer. Marie arriva à l’endroit où se trouvait Jésus. Dès qu’elle le vit, elle se jeta à ses pieds et lui dit : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. » Quand il vit qu’elle pleurait, et que les Juifs venus avec elle, pleurait aussi, Jésus, en son esprit, fut saisi d’émotion, il fut bouleversé, et il demanda : « Où l’avez-vous déposé ? » Ils lui répondirent : « Seigneur, viens, et vois. » Alors Jésus se mit à pleurer. Les Juifs disaient : « Voyez comme il l’aimait ! » Mais certains d’entre eux dirent : « Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, ne pouvait-il pas empêcher Lazare de mourir ? » Jésus, repris par l’émotion, arriva au tombeau. C’était une grotte fermée par une pierre. Jésus dit : « Enlevez la pierre. » Marthe, la sœur du défunt, lui dit : « Seigneur, il sent déjà ; c’est le quatrième jour qu’il est là. » Alors Jésus dit à Marthe : « Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. » On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, je te rends grâce parce que tu m’as exaucé. Je le savais bien, moi, que tu m’exauces toujours ; mais je le dis à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. »
Après cela, il cria d’une voix forte : « Lazare, viens dehors ! » Et le mort sortit, les pieds et les mains liés par des bandelettes, le visage enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le, et lais­sez-le aller. » Beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie et avaient donc vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui. »

Photo DR


Nous faisons tous  l’expérience de la mort d’un être cher. C’est alors que tout ce qui paraissait stable et sur quoi on a bâti sa vie, semble s’effondrer. Ca ressemble  à un tremblement de terre qui remet en cause nos liens, nos sécurités et nos projets. La mort, quand elle nous touche, nous prend au dépourvu et nous laisse devant un profond mystère. De fait, parce que tous les humains sont faits de matière, tous font l’expérience d’une remise en cause radicale. Tout semble se réduire et se terminer à la tombe. Alors reste la question de l’avenir de l’être aimé !
 Dans l’évangile, Jésus, Marthe et Marie et tous leurs proches sont confrontés à la même réalité. Saint Jean nous révèle que Jésus, Fils de Dieu, a pleuré lui aussi devant le tombeau de Lazare. Il écrit que Dieu pleure quand nous pleurons. Par ce geste, il nous montre le Fils de Dieu avec un visage humain. Ce visage est baigné de larmes, comme celui d’un chacun.  Dieu souffre avec les hommes qui souffrent. Pour Saint Jean, Dieu n'est pas l'inventeur de la mort-punition. Il est l'accompagnateur de la vie et de la mort qui nous bousculent et nous mettent à l’épreuve.  Au moment où la vie en a fini avec la vie que nous habite, Dieu  est à nos côtés. Il est encore là pour nous accompagner et pour nous accueillir. Oui, le Dieu révélé par Jésus : c'est un Dieu qui pleure quand nous pleurons. C'est un Dieu à qui on peut parler de tous ceux qui souffrent.  C'est un Dieu qui nous invite à consoler ceux qui pleurent ! Mais Jésus n’en reste pas aux pleurs. Il a mission de révéler que le Royaume de Dieu est un Royaume de Vie, alors que dans l’épreuve nous ne voyons plus que la mort. 
Derrière Jésus qui pleure, il y a aussi quelqu’un qui aime au point de redonner  Vie à Lazare. Quand Jésus dit : « Je suis la Résurrection et la Vie », il révèle que le Père l’a envoyé comme Sauveur. Cette parole de Jésus, nous invite à chercher une vie nouvelle, que nous ne avons du mal à envisager. Il vient nous aider à franchir  ce mur de la mort, à ne pas nous laisser enfermer dans ce qui est pire que l’enfer et qui ressemble au néant. Jésus ne se présente jamais comme magicien.  Mais par son amour et son soutien aux plus fragilisés, il révèle des réalités merveilleuses que nous ne savons pas voir. Il se présente comme le Sauveur, l’envoyé par son Père pour nous libérer des paralysies, liées au mal qui nous ronge. Jésus a mission, de nous aider à vivre debout, en Homme libre et responsable.
Pour réaliser et dévoiler ce qui est caché à nos yeux, Jésus ne se contente pas de paroles, il passe à l’action. Il invite à ne pas en rester au constat de la matière. Il s’adresse à celui qui est dans la tombe et à ceux qui sont autour de Lui : « Viens dehors ». « Relève-toi », « Déliez-le ». Ces paroles ont traversé les siècles pour nous rejoindre aujourd’hui, pour fortifier notre foi en la résurrection. La réanimation de Lazare n’est qu’un signe qui  annonce la vie avec Dieu. De même, quand nous sommes meurtris et déboussolés  par des événements qui débouchent sur la mort d’un proche, des amis se manifestent pour faire revivre ce qui nous a rassemblés. Quant à Jésus, il veut nous aider à ne pas nous laisser enfermer dans le tombeau. Quand il nous parle de la vie après la mort, il commence par regarder et à apprécier la vie avant la mort. C’est dans le concret de l’existence humaine que chaque personne se construit et devient quelqu’un. Jésus nous donne des signes qui témoignent de la vie au-delà de  la mort physique. Ainsi, à la veille de sa mort, le repas pascal devient signe des noces éternelles : « Celui qui mange le pain que je lui donne, possède déjà aujourd’hui la vie éternelle. »
Quand Jésus  dit à Lazare : « Viens dehors » il nous invite à sortir de la morosité, des découragements, des peurs qui nous paralysent. Ainsi, le CCFD-Terre Solidaire nous invite à regarder la vie donnée, ce qui nous délie de nos paralysés et nous appelle à réveiller nos capacités à agir. C’est ce qui produit des germes de vie et des gestes de solidarités à l’égard de ceux qui nous appellent.
Jésus ne veut pas de personnes qui restent enfermés dans le passé, de personnes qui nourrissent des rancœurs.  Aller dehors, c'est respirer du bon air, c'est respirer Dieu, c'est respirer l'Esprit de Jésus. Être libre de soi pour aimer et servir : c'est aimer sa vie, la goûter à pleines dents. Cette vie est faite pour être partagée, elle est porteuse d’éternité.

François, prêtre retraité

mercredi 29 mars 2017

Multiflux reporté du lundi de Pâques


Les brèves du Bitcherland

Roppeviller

Rénovation de la route départementale



Le 10 avril débuteront les travaux de rénovation de la route départementale desservant le village de Roppeviller. En octobre, 41 arbres ont été abattus. et pendant les congés scolaires de Pâques, l’entreprise Colas de Sarreguemines élargira une portion de route de 1 200 mètres qui n’a que 3,50 m de large par endroits. Le coût des travaux s’élève à 300 000 €.

Photo DR

Altschloss à Roppeviller
Bitcherland

Liaison avec l’Alsace

Lors de sa visite au Bitcherland, le Président Patrick Weiten s'est rendu sur la RD 662 entre Bitche et Philippsbourg qui en cinq ans a connu 22 accidents (9 morts, 22 blessés). Le président du conseil départemental a tenu à prendre des mesures concrètes pour améliorer la sécurité sur cet axe fréquenté par plus de 6 000 véhicules par jour. Par arrêté départemental la vitesse sera réduite à 70 km/h sur plusieurs portions et  le tracé des virages sera révisé
Le montant des travaux qui seront réalisés au second semestre 2017 s’élève à 550 000 €. De plus, il compte réaliser une voie verte en liaison avec  le département du Bas-Rhin.

Endettement 

Avec le regroupement des deux communautés   de communes avec le syndicat des communes gérant le câble, tubeo et la télévision locale TV Cristal, la grande communauté est endettée.. Alors qu’à Bitche  la capacité de désendettement était de 3,2 ans, celle de Rohrbach, 6 ans, au Syndicat, il est de 48,5 ans. Ainsi l’endettement par habitant s’élève actuellement  à 400 €. Malgré cet endettement, le taux de fiscalité ne devrait pas être augmenté.

Ormersviller

Quatre éoliennes

La Société TCO Wind envisage d’implanter quatre éoliennes sur le ban d’Ormersviller. Elles sont prévues non loin de la frontière allemande entre le village et le Moulin d’Eschviller. Les habitants du village ont été invités à donner leur avis et à prendre connaissance des mesures prises  au mât implanté sur le site. Certains ont posé les questions sur la nuisance, la pollution visuelle et la retombée financière pour la commune. Une autre réunion a été organisée à Schweyen.

Montbronn

Un foyer de jeunes généreux

Le foyer de jeunes  de Montbronn vient de remettre un chèque de 1 500 €  à l’Association La Perche qui intervient en faveur des enfants du Togo. Le père Achille a vivement remercié l’association et a fait le bilan des actions entreprises depuis 2016.

Philippsbourg

De grands projets

Actuellement la commune agrandit le bâtiment de l’école élémentaire afin de créer un nouvel espace de 70 m2 pour accueillir le périscolaire et la cantine. C’est un bâtiment basse consommation qui revient à 140 000 €, subventionné à hauteur de 20 % par le département. A côté de l’atelier une nouveau stade est aménagé ainsi qu’une aire de jeux pour les enfants. Une passerelle enjambera  le Falkensteinerbach pour les piétons.

Achen

Pêche interdite

Le préfet de la Moselle a pris un arrêté pour créer une réserve de 1000 mètres sur le ruisseau d’Achen.  Sur ce parcours, il sera interdit de  pêcher. Elle se situe en amont du local de distillerie et le canal à proximité du stade. Des pancartes en informent les pêcheurs sur le site.

Soucht 

Marché artisanal

Le dimanche 2 avril, à partir de 11 h, le centre culturel organise  à la salle polyvalente son dixième marché artisanal à Soucht. Des producteurs locaux y proposeront également  des dégustations de sirops de fruits non alcoolisés ou de la bière artisanale.Restauration sur place à 9 € pour le repas de midi. Entrée gratuite. Réservations au 03 87 96 42 30.

J.A.S


Les services de l'AMAPA







 Anne-Marie  BESENWALD
 Responsable de secteur
03.87.95.71.71
06.12.63.64.32
Amapa- Agence de services à domicile
16 RUE ROUGET DE LISLE

57200 SARREGUEMINES

mardi 28 mars 2017

Le moulin d'Eschviller ouvre le 1 er avril 2017

Photos J.A.S

Le site du moulin d'Eschviller ouvre le samedi 1er avril. Il propose plusieurs facettes d'un patrimoine naturel et culturel du Bitcherland.
Il raconte avant tout l'histoire d'un territoire rural, de ses habitants et de la façon dont ils ont exploité et exploitent encore leurs ressources naturelles.

Son histoire

La construction du moulin remonte à l'année 1731. Le propriétaire du moulin était M. Jean Daniel Frédéric de Zoller prévôt gruyer et seigneur d'Eschviller. Bien sûr, le propriétaire n'était pas l'exploitant et c'est en bail perpétuel qu'un certain Sébastien Muller fit passer la première mouture de farine au moulin d'Eschviller.


Ravagé par un incendie en 1935, il fut quasiment détruit lors de la Seconde Guerre mondiale, il fut f  racheté par la commune de Volmunster.  Le SIVOM décida avec l'appui technique du Parc naturel régional des Vosges du Nord   d'en faire un "Centre d'interprétation des techniques rurales", fonction qu'il occupe aujourd'hui encore.


Le site du moulin d'Eschviller ouvre le samedi 1er avril 2017. Il propose plusieurs facettes d'un patrimoine naturel et culturel du Bitcherland.Il raconte avant tout l'histoire d'un territoire rural, de ses habitants et de la façon dont ils ont exploité et exploitent encore leurs ressources naturelles.

Trois visites très intéressantes


Le visiteur y découvrira le moulin à grains qui vous raconte la fabrication de la farine avant l'arrivée de l'électricité,
la scierie, retraçant l'histoire et l'évolution des techniques forestières et  le rucher, qui narre l'étrange symbiose entre l'apiculteur et ses abeilles. Le site du moulin d'Eschviller, c'est également un écrin de verdure où il fait bon se ressourcer et qui incite à la promenade.
Le site est ouvert tous les jours  du 1er avril jusqu’au 31 octobre de 14 h à 18 h, le lundi il est fermé pour les individuels. 



Les visites guidées pour les individuels sont assurées à 14 h 30 pour le moulin et le rucher, à 15 h 30 pour la scierie.  Les groupes sont accueillis tous les jours sur réservation. tél 03 87 96 76 40 ou resa@moulindeschviller.fr

Joseph Antoine Sprunck

Les samedis et dimanches d'avril à octobre du Parc




HYMENOPTERA, LE JARDIN ÉCOLOGIQUE
SORTIE DÉCOUVERTE
Découvrez un jardin aux micro-milieux favorisant la biodiversité avec rocailles, verger, potager en permaculture, milieux aquatiques et friche. Visite en français et en allemand.
Obersteinbach - Départ : 7 rue principale - À 14h
Animateur : Sébastien Heim - 5 € - Rens. : 06 51 82 57 01 ou heimepilobum@gmail.com

SAMEDI 01 ET DIMANCHE 02 AVRIL
JOURNÉES TOURISME ET HANDICAPS
Découvrez les collections de cet art si populaire et si alsacien de l'imagerie. À l'occasion de ces deux journées, la gratuité sera proposée aux personnes handicapées et à leur accompagnateur.
Val de Moder - Départ : Musée de l'image populaire, Pfaffenhoffen - Horaires du musée
Gratuit pour les personnes handicapées et leur accompagnateur - Rens. : 03 88 07 80 05

SAMEDI 01 AVRIL
ATELIER PHOT'EAU
SORTIE NATURE
La rencontre de trois mondes aux sensibilités différentes : image, mot et son. Avec pour fil conducteur le fil de l’eau, c’est une autre vision de nos rivières qui nous est offerte.
Une invitation à la (re)découverte du territoire et d’un habitant particulier : le castor.
Waldhouse - Sur inscription : 03 88 01 49 59 ou inscriptions@parc-vosges-nord.fr
Départ : Lieu précisé à l'inscription - De 9h à 12h
Animateur : Bernard Bischoff, photographe et Parc naturel régional des Vosges du Nord - Chaussures de marche
Gratuit

SAMEDI 01 AVRIL
LA BRASSERIE ARTISANALE BLESSING
VISITE GUIDÉE
Découvrez la brasserie artisanale inaugurée en septembre 2014. Fabrication de bières artisanales et bio, non filtrées, non pasteurisées. Une dégustation sera proposée à l'issue de la visite. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Waldhambach - Brasserie Blessing, 6 rue de la promenade - De 11h à 12h
Animateurs : Nathalie et Thomas Blessing - Gratuit
Rens. : 06 89 09 22 08

SAMEDI 01 AVRIL
L'AIL DES OURS
SORTIE NATURE
Découverte de l'ail des ours, ses vertus, les plantes voisines, présentation de recettes simples d'utilisation, de conservation et dégustation. Prévoir un panier pour la cueillette.
Wingen - Sur inscription : 03 88 94 47 49
Départ : 8 rue de Lembach - De 15h à 17h
Animateur : Amand Billmann, herborisateur
Apporter un panier pour la cueillette - Chaussures de marche - Participation aux frais de dégustation- Accessible aux personnes à mobilité réduite

SAMEDI 01 AVRIL
LA LINOGRAVURE
ATELIER
Dans le cadre de l’exposition “Expressions – Ausdrücke en images”, initiez-vous à la technique de la linogravure et redécouvrez les expressions courantes en allemand, en français et en alsacien.
Val de Moder - Sur inscription : 03 88 07 80 05
Musée de l'image populaire, Pfaffenhoffen de 14h à 17h
Animateur : Serge Wittmann - Dès 4 ans - Payant

DIMANCHE 02 AVRIL
LA PHOTOGRAPHIE NATURALISTE, FLEURS ET ANIMAUX
INITIATION
Notre guide naturaliste photographe saura vous aider à améliorer
le rendu de vos photos grâce à quelques techniques et réglages à votre portée sur votre appareil.
Lorentzen - La Grange aux paysages
Horaire précisé à l'inscription
Animateur : Roland Gissinger, Association Nature Alsace Bossue
Chaussures de marche - Entrée libre - Rens. : 06 75 09 71 46

DIMANCHE 02 AVRIL
LA SYNAGOGUE D'INGWILLER
VISITE GUIDÉE
La synagogue d'Ingwiller date de 1822 pour sa partie la plus ancienne et a été agrandie en 1891. Elle est construite sur les soubassements d'un château des comtes de Lichtenberg. Le bulbe de cuivre de style oriental date de 1913. Si elle n'accueille plus de services religieux réguliers, elle a été récemment rénovée.
Ingwiller  - Départ : Cour du Château - De 15h à 17h
Animateur : Christine Wolf et Michel Levy
Rens. : 06 11 68 55 85 - Gratuit

DIMANCHE 02 AVRIL
MARCHÉ PAYSAN TRANSFRONTALIER
Découvrez et appréciez les produits authentiques, fabriqués sur la base de savoir-faire traditionnels et
artisanaux du territoire de la réserve de biosphère transfrontalière Vosges du nord / Pfälzerwald.
Mittelbrunn - De 10h à 17h - Accès libre
Rens. : 03 88 01 49 59

SAMEDI 08 AVRIL
SIMPLEMENT BON
SORTIE NATURE ET ATELIER
Aux détours d’un sentier découvrons plantain, ortie, lierre terrestre, égopode et autres simples oubliés, avant de passer derrière les fourneaux pour en faire de délicieux mets ou autres remèdes.
Lorentzen - Sur inscription : 06 85 59 24 80
Départ : La Grange aux paysages - De 14h à 16h
Animateur : Cathy Matter, À corps végétal - Places limitées
Chaussures de marche - 12 €

DIMANCHE 09 AVRIL
ARCHÉO LAB. – AMUSE MUSEES
ATELIER DE FABRIQUE NUMÉRIQUE
Avec le Fab Lab mobile et ses fabmanageuses, redécouvrez l’archéologie grâce au Do It Yourself* du futur ! *Faites-le vous-même ! Et en plus… Le goûter promet d’être original : entre passé et présent, le goûter sera servi dans Les “Tup de luxe” en grès conçus par Sonia Verguet et réalisés par la céramiste Catherine Remmy.
Dehlingen - Sur inscription : 03 88 01 84 60 CIP La Villa - À 14h et 16h
Animateur : AV. Lab, laboratoire de fabrication (Fab Lab)
Dès 6 ans - Dans la limite des places disponibles
Goûter offert - Gratuit <12 ans - Parent 5 €


DIMANCHE 09 AVRIL
CHAMP DE BATAILLE DU 6 AOÛT 1870
VISITE DE DÉCOUVERTE DU NOUVEAU MUSÉE
Mise en lumière du lien entre le musée et le champ de la bataille du 6 août 1870 qui constitue un point fort de la nouvelle muséographie. Après la visite du musée, il sera proposé un parcours de 8 km à travers villages, champs, vergers et forêt ponctué de monuments et points de vue.
Woerth - Cour du château - mairie - À 14h
Animateur : Bernard Weber - Chaussures de marche
Entrée au musée payante - Rens. : 03 88 09 30 21

DIMANCHE 09 AVRIL
LA SYNAGOGUE D'INGWILLER
VISITE GUIDÉE EN ALSACIEN
La synagogue d'Ingwiller date de 1822 pour sa partie la plus ancienne et a été agrandie en 1891. Elle est construite sur les soubassements d'un château des comtes de Lichtenberg. Le bulbe de cuivre de style oriental date de 1913. Si elle n'accueille plus de services religieux réguliers, elle a été récemment rénovée.
Ingwiller - Départ : Cour du Château - De 15h à 17h
Animateur : Christine Wolf et Michel Levy - Gratuit
Rens. : 06 11 68 55 85

DIMANCHE 09 AVRIL
MARCHÉ PAYSAN
Au cœur du village, venez à la rencontre des paysans qui vous proposeront une gamme variée de produits. Mini ferme, animations et démonstrations de savoir-faire (en lien avec la cristallerie) sauront ravir petits et grands. Restauration assurée par les producteurs.
Saint-Louis-lès-Bitche - De 10h à 18h
Animateur : Association Mosellane d’Économie Montagnarde - Accès libre - Rens. : 03 72 29 02 61




Sylvie STARK
Assistante de Pôles
Communication – Médiation des patrimoines - Nature

+33(0)3 88 01 49 63 – Accueil +33(0)3 88 01 49 59
21, rue du château – BP 24 – 67290 La Petite-Pierre
www.parc-vosges-nord.fr        



lundi 27 mars 2017

Les activités du Colimaçon au 2ème trimestre




Réunion importante pour les agriculteurs



L’Association Mosellane d’Economie Montagnarde et le SYCOPARC invitent tous les exploitants agricoles des Vosges Mosellanes du Nord à participer à une réunion d’information sur les Mesures Agro-Environnementales Climatiques (MAEC)
le jeudi 6 avril 2017 à 10 h  au Moulin d’Eschviller.
Cette réunion a pour but de présenter les MAEC définitives et de lancer la campagne d’animation sur les Vosges Mosellanes du Nord pour l’année 2017. Cette présentation comprendra les zones éligibles et le cahier des charges des mesures proposées. Ces MAEC peuvent se poursuivre grâce au soutien financier du Conseil Départemental de la Moselle. 

La présence de chaque agriculteur est indispensable pour planifier les entretiens individuels et les visites des parcelles. 


Renseignements: 03.72.29.02.61 ou 06.75.68.85.06, ou par e-mail amem57@orange.fr, ou brice.vanhaaren@amem57.fr 


Réunion publique des RL reportée

Nous vous informons de l’annulation de la réunion publique prévue demain, mardi 28 mars 2017 à 18 H 30 en Mairie de Bitche (Salle Daum).

En effet, nous venons d’apprendre avec regret le décès de la maman de notre député Céleste LETT qui devait présider cette réunion.

Cependant, une nouvelle date a été fixée :

Le mercredi 5 avril 2017 à 18H30

à la Mairie de Bitche (Salle Daum)
31, rue du Maréchal Foch - 57230 BITCHE

en présence de Céleste LETT

Vous y êtes cordialement invités et attendus très nombreux.

Salutations amicales,



Bernard LOTT                                                                            Délégué de Circonscription    

samedi 25 mars 2017

Les annonces de s Ctés de paroisses Sts Pirmin et J.-M Vianney

Voici les annonces .... sur une seule page et que jusqu'au 2 avril.
 





E

Loto à Frauenberg


Réunion publique


Céleste LETT, votre Député LR et Bernard LOTT votre Délégué de Circonscription LR,
vous invitent à venir échanger sur le projet de François FILLON lors de la

Réunion Publique
Le mardi 28 mars 2017 à 18H30
à la Mairie de Bitche (Salle Daum)
31, rue du Maréchal Foch - 57230 BITCHE

À quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle, notre mobilisation doit être totale pour porter notre candidat à la victoire.
Le projet que nous défendons collectivement est le seul à pouvoir redresser notre pays, relancer notre économie, assurer la protection des Français et pérenniser notre système de solidarité.
Cette réunion est ouverte à tous, aussi n’hésitez pas à y convier toutes celles et ceux conscients des véritables enjeux de notre Pays.
Nous comptons sur votre présence et votre engagement. 
Salutations amicales,


               Bernard LOTT                                      Céleste LETT

     Délégué de Circonscription                            Député

vendredi 24 mars 2017

Le sénateur Jean-Louis Masson reçu en mairie de Volmunster


Photo J.A.S.

Le sénateur Jean-Louis Masson était en mairie de Volmunster où avec les élus, il a  particulièrement évoqué   le transfert des compétences de la commune à la communauté des communes. David Suck et Pascal Richarth, adjoints au maire, retenus  par une réunion à Sarreguemines, n’ont pu assister à la réunion.

Lundi de Pâques au Moulin d'Eschviller



jeudi 23 mars 2017

Au fil de la Schwalb

Formation et cours de taille au Moulin d'Eschviller


Le syndicat des arboriculteurs du Moulin d’Eschviller organise le samedi 25 mars à partir de 8 h 30 une formation et un cours de taille au verger du Moulin d’Eschviller

AMAPA

La permanence de l'AMAPA du 18 avril est reportée au vendredi 21 avril 2017 de 13H30 à 15H30





Vente de printemps à la friperie de Saint-Nicolas

Du mercredi 5 avril au samedi 6 avril 2017 de 14 h à 18 h, la friperie du Centre Saint-Nicolas  de Sarreguemines est ouverte. Le vendredi 7 avril fonctionne une ouverture Non stop de 10 h à 18 H. Les 4 jours de la Friperie de Saint-Nicolas,  un rendez-vous de la solidarité pour entretenir l’espoir d’une société plus juste.

50 bénévoles

Les bénévoles de l’association proposent à la vente à des prix symboliques des vêtements hommes, femmes et enfants, des chaussures, rideaux, couvre-lits, articles ménagers, disques, livres, jouets et divers articles de brocante.
 La Friperie Saint Nicolas a pour but de recueillir des vêtements, chaussures, jouets, linge d’ameublement, rideaux, petits articles ménagers, livres, disques et bric-à-brac divers … , de les vendre afin d’aider financièrement différentes oeuvres caritatives en France et dans le monde depuis 1985. L’association fonctionne grâce  à une cinquantaine de bénévoles
catholiques, protestants et personnes de bonne volonté du secteur de Sarreguemines. Pour faire de bonnes affaires, éviter les gaspillages ou par souci d’écologie, la friperie est au carrefour de la solidarité. Bénévoles, donateurs, acheteurs et bénéficiaires sont les maillons de cette chaîne de la solidarité sans interruption depuis 1985.

Témoignage de Soeur Liliane

 Nous vous livrons un témoignage de Sr Liliane Haas, originaire de Hottviller, notre partenaire en Equateur destinataire d’une aide d’urgence de la friperie pour la reconstruction d’hébergements après le séisme
 « Au jour de vendredi 22 avril, nous comptons plus d’un million de personnes touchées par le séisme,  643 personnes décédées,  130 personnes disparues, près de 27 000 personnes recueillies dans des refuges improvisés, plus de 200 000 personnes qui ont tout perdu. Avec plus de 600 répliques plus ou moins fortes en une semaine et un nouveau tremblement de terre d’une intensité 6 sur l’échelle de Richter, l’angoisse des survivants est à son paroxysme. Beaucoup sont allées se réfugier loin dans les hauteurs, obligés d’abandonner leur lieu de vie. Là, ils souffrent de tous les  manques. Le ciel devient leur toit et la terre leur “matelas”. Ceux qui ont pu, ont emmené un morceau de plastique pour se protéger de la pluie et du soleil. Et il est plus difficile de les trouver et d’arriver jusqu’à eux  pour leur porter secours et les aider. Comme dans toute situation catastrophique, il y a ceux qui sont secourus en premier, pris en charge les premiers  et qui trouveront un lieu pour se sentir en sécurité pour que la vie puisse reprendre son cours.
L’Etat d’urgence fonctionne, les secours sont sur place, la solidarité joue son plein. Le peuple est d’une solidarité extraordinaire alors que nous vivions déjà dans une crise économique due à la chute du prix du baril de pétrole depuis plus d’un an. C’est impressionnant de vivre et de se sentir “emporté” dans ce mouvement de générosité.
Une petite graine de vie
Je souhaite aussi apporter une petite graine de vie dans cet enfer de souffrance et de douleur. Je pense que je ferai partie d’une équipe de volontaire pour accompagner les « affamés » de présence écoutante et les souffrants de maladies qui surgissent de la promiscuité dans ces campements. J’essaie d’organiser mon travail ici pour disposer d’une semaine par mois pour être présente dans ce terrain de désolation.
Et puis nous avons tous le souci de solliciter le soutien de nos congrégations, amis et bienfaiteurs pour soutenir les projets d’aide et de reconstruction à moyen et long terme.
Voilà un peu les dernières nouvelles de notre pays. Même si la situation est grave, nous savons que nous pourrons en sortir grandis parce que la force de Vie est plus importante que les forces de mort. »


PHOTO DR
En route pour La Tortuga dans la Province d’Esmeraldas, une communauté d’une cinquantaine de familles éprouvée par le tremblement de terre et où l’aide de l’Etat n’est pas arrivée. L’accès se fait à pied ou à cheval.